Route trait breizh

Une compétition internationale de chevaux de trait en Bretagne

21 au 25 août 2024 à Landivisiau, Finistère

 

1 routier et 8 Spéciales

La Route Trait Breizh est l’occasion de démontrer la polyvalence des chevaux de trait. Chaque équipe présente 16 chevaux avec lesquelles elle devra composer pour relever le défi du routier (un relais en attelage sur 2 jours) et de 8 épreuves spéciales.

Le routier

200 km. C’est la distance à parcourir pour rejoindre Brest au départ de Saint-Pol-de-Léon ! 2 jours : jeudi 22 et vendredi 23 août 2024. 13 étapes, plus de 30 communes traversées.

Un parcours de toute beauté qui emprunte les routes côtières du bord de Manche, traverse les terres mystérieuses des Monts d’Arrée pour rejoindre les doux rivages de la Rade de Brest.

L’épreuve phare de notre compétition est une course en relais c’est à dire que les chevaux, attelés en paire, se relaient tous les 15 km en moyenne. Chaque équipe doit aligner minimum 12 chevaux, soit 6 paires, pour couvrir la distance.

Un objectif d’endurance et de régularité

A leur arrivée en Finistère, les chevaux sont toisés et pesés. Ce ratio détermine des catégories (XS/léger à XXL/super lourd). Selon leur catégorie, les chevaux ont une vitesse à respecter. Trop vite à l’arrivée, ils sont pénalisés. Trop lentement, aussi. Tout l’art de l’équipe consiste à mener habilement les chevaux au bon rythme – et sans se perdre – pour passer la ligne d’arrivée à la seconde près !

A chaque étape, les chevaux sont soumis à un contrôle vétérinaire. Les relais ont lieu dans les communes et c’est un spectacle à ne pas manquer !

Les spéciales

Les épreuves spéciales font la démonstration des qualités d’adresse, de précision et de puissance des chevaux de trait.

4 épreuves de travail

Traction de goémon en flèche

L’épreuve de traction d’une charrette de goémon renoue avec une tradition du Finistère Nord. Les goémoniers du Léon allaient à la grève ramasser les algues échouées. Ils les remontaient sur les dunes, à la force de leurs chevaux, pour les faire sécher. L’algue était ensuite rapatriée pour fumer les champs de légumes ou bien elle était transformée en pain de soude pour l’industrie pharmaceutique.

L’épreuve de traction met en valeur le courage et la puissance des chevaux de trait qui doivent déplacer la charge, au pas, sur une distance de 120 mètres. Les chevaux sont attelés en flèche, une tradition locale, où il est d’usage d’atteler deux chevaux l’un derrière l’autre en menant celui de tête.

Traction de travail en simple

Challenge Jeunes Meneurs

Attelé à un traîneau, le cheval évolue dans un parcours composé de portes (cônes surmontés de balles). Cette épreuve met en valeur la finesse du dressage, la confiance et la complicité entre un cheval et son meneur.

Binage d’artichauts

L’épreuve spéciale de binage d’artichauts consiste à passer entre les rangs avec une bineuse attelée à un cheval. Une technique paysanne, encore employée, qui demande du calme et de la précision.

Débardage

L’épreuve met en scène les différentes situations rencontrées en forêt. Le cheval tire un tronc d’arbre d’une longueur de 5m et d’un diamètre de 25 à 30 cm sur un parcours d’une dizaine d’obstacles : montée, descente, passage étroit, tronc couché… Ici, le succès repose sur le complicité entre l’homme et son cheval.

Pour le public, l’épreuve de débardage est l’occasion de découvrir un métier exigeant, ultra technique et dangereux. Exercé dans les zones difficiles d’accès, il est assez méconnu. En Bretagne, de nombreuses collectivités ont recours au débardage à cheval, notamment pour l’entretien des espaces sensibles. Une pratique respectueuse des sols et de la nature qui utilise une énergie verte et renouvelable.

4 épreuves de sport

Marathon

Une épreuve spectaculaire, en terrain varié. Les chevaux attelés en paire doivent enchaîner un parcours semé d’obstacles : gués, buttes ou figure imposée entre plusieurs éléments tels que poteaux, arbres… Le passage dans l’obstacle est chronométré. Il s’agit d’aller le plus vite possible sans se tromper de parcours. Frissons garantis.

Maniabilité en tandem et en simple

​Les chevaux doivent évoluer le plus rapidement possible dans un parcours composé de portes. Ces portes sont matérialisées par des cônes surmontés de balles. L’objectif de cette épreuve est d’allier vitesse et précision : passer les portes dans l’ordre des numéros sans faire tomber de balles et le plus rapidement possible.

Dressage monté en musique

Le cheval monté présente un enchaînement de figures imposées, dans l’ordre de son choix, sur une musique libre. La reprise ne doit pas dépasser 5 minutes. La note porte sur le dressage du cheval et l’harmonie du couple.

Maniabilité montée

Challenge Jeunes Meneurs

L’épreuve s’inspire du parcours de formation des équidés de travail qui doivent être capables d’évoluer sereinement en milieu naturel et urbain. Elle met en valeur le talent des jeunes meneurs de moins de 23 ans.

Un parcours sous forme d’embûches qu’il faut franchir le plus vite possible, sans commettre de faute. Cette épreuve met en relief la franchise et le sang-froid des chevaux de trait qui font de merveilleuses montures pour les cavaliers de loisir.

Pourquoi un challenge jeune Meneur ?

La jeunesse, c’est l’avenir des routes. Il faut donner aux jeunes meneurs l’opportunité d’exprimer leur talent et leur passion.

Les jeunes sont l’avenir de n’importe quelle discipline sportive. Leur implication dans le travail avec les chevaux de trait garantit la pérennité des races patrimoniales et la vie des manifestations qui en font la promotion.

Au-delà,  la traction animale offre des réponses pertinentes – voire nécessaires – aux problématiques environnementales. Et par conséquent, elle ouvre de réelles perspectives professionnelles.

Le Challenge Jeune Meneur a été créé pour inviter ces passionnés de 14 à 23 ans, en apprentissage et/ou novices des routes, à s’investir aux côtés des anciens, plus expérimentés. Ils se mesureront sur deux épreuves spéciales : la maniabilité montée et la traction de travail. Les points sont comptabilisés dans le résultat global de l’équipe. 

La dextérité, la complicité avec l’animal, le respect du cheval ne sont pas seuls en jeu. L’engagement auprès d’un collectif est à la fois une responsabilité et une grosse pression. Les Routes donnent cette chance d’évoluer dans un cadre amical avant d’être purement compétitif. Un terrain propice pour gagner en confiance. A ce titre, la Route Trait Breizh sera une expérience riche d’enseignement pour les jeunes !

« C’est la première fois qu’une Route offre cette opportunité. Pour moi, c’est l’occasion de rendre ce qui m’a été donné, quand j’étais jeune, lorsque j’ai pu prouver ma capacité de bien faire devant les anciens. J’aimerais beaucoup que notre initiative soit suivie par les organisateurs des prochaines éditions. »

Vincent Seité, co-président de la Route Trait Breizh